Cette quatorzième étape de la Transpyrénéenne nous fait découvrir la vallée de la rivière Madriu, point de départ de l’étape, à proximité de l’Illa, que nous parcourons depuis sa partie supérieure jusqu’à sa partie basse. Cette vallée se distingue pour son magnifique état de conservation et pour le fantastique équilibre qui s’est établi au fil des siècles entre l’environnement naturel et l’exploitation humaine des ressources – élevage, agriculture et extraction minière. Pour la deuxième partie de l’étape, nous laissons derrière nous la vallée du Madriu-Perafita-Claror et marchons jusqu’au célèbre Estany d’Engolasters et au village d’Encamp, point final de l’étape.

Fiche technique
Point de départ de l’étape
Refuge de l’Illa
Point d’arrivée de l’étape
Encamp
Distance
16,00
Durée
4:15h
Dénivelé cumulé
+225m / -1.435m
Altitude maximum
2480
Altitude minimum
1270
Dificultat

Moyenne-haute. Celle liée à la longueur et au dénivelé à surmonter. Cette étape ne présente aucune difficulté technique.

Època

En hiver et au printemps, nous trouverons de la neige et de la glace aux cotes élevées.

Matériel

Pas de matériel particulier.

Cartographie

Andorra. 1:50.000. Editorial Alpina.

Itinéraire

Nous commençons la quatorzième étape de la Transpyrénéenne au (1) refuge de l’Illa (0 h - 2 480 m), qui se situe en amont de la vallée du Madriu ou vallée de Madriu-Perafita-Claror. Cette vallée a été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO dans la catégorie Bien Culturel, pour l’extraordinaire intégration entre l’environnement naturel et les exploitations humaines traditionnelles. Lors des deux premiers tiers de l’étape nous descendrons cette magnifique vallée d’origine glaciaire, en marchant sur d’agréables sentiers de montagne et d’anciens chemins pavés.

Au refuge, nous laissons derrière nous l’Estany de l’Illa et commençons à descendre sur le sentier clairement défini et balisé qui passe à côté de l’Estany Rodó et de l’Estany de la Bova. Sur ce tronçon, nous coïncidons avec le GR 7 – un sentier historique qui traverse toute l’Europe jusqu’en Andalousie – et avec l’itinéraire de haute montagne GRP. Nous passons bientôt à côté du petit (2) refuge Riu dels Orris (0 h 40 - 2 230 m), qui dispose de 6 places. Nous traversons le site du Pla de l’Ingla et laissons derrière nous la source de la Caitana. La vallée va progressivement vers la droite, en direction du NO.

Nous continuons la descente dans la vallée et passons par le (3) refuge de Fontverd (1 h 45 - 1 880 m), un autre refuge ouvert qui peut nous être utile en cas de besoin. Nous ne tarderons pas à arriver aux (4) Cortals de Ràmio (2 h 15 - 1 640 m). La variante GR 11-10 y arrive, descendant du col de Perafita. C’est également ici que nous quittons le chemin qui passe par le fond de la vallée, pour prendre un sentier qui grimpe quelques mètres sur son côté septentrional (N). Nous atteignons ainsi le (5) col Jovell (2 h 35 - 1 780 m).

Au col Jovell, nous laissons définitivement derrière nous la vallée du Madriu et entamons la dernière partie de l’étape. Nous effectuons la descente dans une zone boisée, clairement en direction du N. Sur notre gauche nous pouvons voir, entre les arbres, les petits villages d’Els Cortals del Soque et de Sant Miquel d’Engolasters. Nous entrons sur une large piste en terre et, après quelques mètres, nous arrivons dans un virage avec un accès à l’Estany d’Engolasters. Nous marchons environ 500 m en légère montée jusqu’au parking de (6) l’Estany d’Engolasters (3 h 25 - 1 620 m). De là, nous descendons jusqu’au lac et le contournons du côté O. Une fois arrivés en amont du lac (extrême NE), nous prenons l’ancien chemin allant d’Encamp à Engolasters, qui descend tout droit et sans encombre jusqu’au village (7) d’Encamp (4 h 20 - 1 270 m), point final de l’étape.

Points forts

Marcher dans la sensationnelle vallée du Madriu-Perafita-Claror.

Visiter l’Estany d’Engolasters qui, bien qu’étant devenu une attraction touristique très visitée, conserve encore une partie de son charme.

Le saviez-vous?

De nombreuses légendes nous parlent de l’origine de l’Estany d’Engolasters. On dit qu’à l’endroit actuel du lac se trouvait autrefois un village très riche, mais dont les habitants étaient égoïstes et peu charitables. En guise de punition, Dieu fit tomber des trombes d’eau depuis les montagnes, qui « engloutit » le village, donnant naissance à sa place à un lac. C’est ainsi qu’il prit le nom d’Estany d’Engolasters.

À ne pas manquer...

Les bordes, les murs en pierre sèche, les terrasses, les vestiges d’anciennes forges et les chemins pavés de la vallée du Madriu-Perafita-Claror. Dans un cadre naturel exceptionnel, tout ici renvoie à l’extraordinaire équilibre qui s’est maintenu pendant des siècles entre la nature et l’activité humaine.

Observations

La variante GR 11-10 de la Transpyrénéenne passe par Els Cortals de Ràmio. Cette variante commence à la cabane d’Els Esparvers (étape 13), descend la vallée de la Llosa, passe par le refuge de Cap del Rec, les Estanys de la Pera et le col de Perafita.