La seizième étape du sentier Transversal GR 1 commence dans la pittoresque enceinte fortifiée de Sant Llorenç de Morunys. Nous commençons la journée avec l’exigeante ascension au col de Jou. De là, nous entamons une longue marche panoramique sur les contreforts ensoleillés du massif de Port del Comte : nous passons par Cal Pubilló, le torrent de la Perdiu, le torrent de Canalda et nous arrivons dans le hameau de Canalda. Pour la dernière partie de l’étape nous montons jusqu’au Tossal de l’Anella, avec ses vues panoramiques, puis nous descendons jusqu’à Sant Martí de Cavallera.

Fiche technique
Point de départ de l’étape
Sant Llorenç de Morunys
Point d’arrivée de l’étape
Sant Martí de Cavallera
Distance
13,40
Durée
3:35h
Dénivelé cumulé
+645m / -344m
Altitude maximum
1464
Altitude minimum
924
Dificultat

Moyenne. Celle liée à la distance et au dénivelé à franchir.

Matériel

Il est recommandé d’emporter des jumelles pour observer les petits et les grands rapaces.

Cartographie

Vall de Lord - Port del Comte 1:25.000. Editorial Alpina

Itinéraire

Nous commençons la seizième étape du GR 1 à (1) Sant Llorenç de Morunys (0 h - 924 m). Nous sortons du bourg en suivant le balisage blanc et rouge du GR par la route LV-4241, qui relie Solsona et Sant Llorenç de Morunys par le col de Jou et par Lladurs. Passé le point kilométrique 31, nous quittons la route et prenons la route du Santuari. Nous arrivons bientôt au bel ermitage roman de (2) Sant Serni del Grau  (0 h 30 - 1 045 m). Nous continuons l’itinéraire et passons par Cal Pasqual. À partir de là, la vallée se referme et nous abordons le passage le plus exigeant de l’ascension au col de Jou. La piste nous conduit jusqu’au torrent de Les Salines, que nous remontons par sa rive droite orographique, sur l’Obaga del Codó. Nous passons sur l’adret du ravin et, après quelques lacets en forte pente, nous arrivons au (3) col de Jou (1 h 35 - 1 460 m).

Depuis le col nous poursuivons l’étape par la route L-401, qui va vers Cambrils, et nous passons devant la source du col de Jou, très appréciée pour la qualité de son eau. Nous longeons la Rasa del coll de Jou et quittons tout de suite la voie goudronnée, en bifurquant sur un chemin qui part sur la gauche. Ce chemin alterne des tronçons sur sentier et des tronçons sur piste, et progresse à tout moment au-dessous de la route L-401. Nous suivons le contour de la montagne de la Terma, longeons un torrent et arrivons à Cal Pubilló. Nous longeons une autre montagne et arrivons dans le lit du torrent suivant. Nous montons alors vers le N et laissons sur la droite Les Esplugues, un ensemble de grottes qui servaient d’abri aux bergers (les murs en pierre sèche des étables pour le bétail sont encore debout). Surpris par les belles chutes d’eau qui se précipitent du haut des falaises conglomérées, nous passons à côté de la source de Les Esplugues et traversons le (4) torrent de la Perdiu (2 h 05 - 1 260 m). Il est recommandé de se dévier quelques minutes du chemin pour s’approcher de la belle chute d’eau de la Perdiu.

Nous continuons l’étape sur l’adret du ravin et franchissons une autre colline. Nous arrivons au torrent de Canalda, que nous traversons à gué. Nous marchons maintenant en direction du S et traversons la belle chênaie de la Devesa de Can Prat. Nous passons par la maison Can Prat et sortons sur une piste goudronnée, que nous prenons sur la gauche. Nous bifurquons tout de suite sur la droite, sur un chemin peu défini qui avance au milieu d’imposants chênes. Nous allons jusqu’à un poteau électrique, qui nous sert de référence, et laissons sur la gauche les maisons du hameau de Canalda. Nous montons sur quelques mètres et franchissons les huit torrents de Junyent. Nous continuons à monter jusqu’à atteindre le Tossal de l’Anella, d’où nous pouvons observer une bonne partie de l’itinéraire. De là, nous contournons le Clot de la Coma et descendons progressivement jusqu’à un bassin, puis jusqu’à des champs de pommes de terre et enfin nous trouvons le village de (5) Sant Martí de Cavallera (3 h 35 - 1 225 m), point final de cette seizième étape.

Points forts

Le site bucolique où se dresse l’ermitage roman de Sant Serni del Grau

La vertigineuse et spectaculaire Roca de Canalda, point de rendez-vous de nombreux escaladeurs du monde entier.

Découvrir le monde rupestre de Les Esplugues, avec ses grottes et ses chutes d’eau.  

Le saviez-vous?

Les grottes de la Roca de Canalda ont servi d’abri depuis la Préhistoire, et ce n’est qu’au XVIIIe siècle que furent construites les premières maisons. Parmi toutes les constructions que l’on trouve, la mieux conservée est celle de Cal Llop, plus tard connue comme Cal Cavallol et aujourd’hui comme Ca la Rita, en l’honneur de son dernier habitant. Rita avait un fusil au cas où se présenteraient des visiteurs indésirables et un potager où elle cultivait des salades, des tomates, des oignons, des choux et des pommes de terre. Elle avait également des chèvres et une source d’eau à sa disposition. Elle avait déjà 80 ans passés lorsqu’elle partit vivre avec sa famille à Solsona, où elle vécut ses derniers jours.

À ne pas manquer...

Explorer le torrent de la Perdiu et visiter Les Esplugues, des grottes qui ont servi d’abri aux bergers et au bétail depuis des temps immémoriaux. On peut encore y voir la marque du feu au plafond et de la cendre par terre. Nous pouvons également nous approcher du pittoresque Salt de la Perdiu, une petite gorge que l’eau a creusé par érosion dans la roche conglomérée.