La vingt-troisième étape de la Transpyrénéenne est une des plus belles et spectaculaires étapes de haute montagne de toute la traversée. Nous allons du refuge de Colomers au refuge dera Restanca en suivant la variante GR 11-18, qui est plus attrayante et intéressante que l’itinéraire principal. Nous montons depuis Colomers jusqu’au port de Caldes, un des grands cols du Parc National d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici. Nous nous dirigeons ensuite vers le col d’Oelhacrestada, juste aux pieds du Montardo, et descendons par un chemin très exposé jusqu’à l’Estany dera Restanca.

Fiche technique
Point de départ de l’étape
Refuge de Colomers
Point d’arrivée de l’étape
Refuge dera Restanca
Distance
7,50
Durée
4:30h
Dénivelé cumulé
+555m / -685m
Altitude maximum
2567
Altitude minimum
2010
Dificultat

Élevée (F). Étape qui passe par un terrain de haute montagne. Dans des conditions hivernales, la difficulté technique de l’étape augmente considérablement.

Època

En hiver et au printemps, nous trouverons de la neige et du gel.

Matériel

Pas de matériel particulier.

Cartographie

Parc Nacional d'Aigüestortes i Estany de Sant Maurici. 1:25.000. Editorial Alpina.

Vall de Boí. 1:25.000. Editorial Alpina.

Base topogràfica de Catalunya 1:25.000. Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya (ICGC).

Itinéraire

Nous commençons la vingt-troisième étape de la Transpyrénéenne au (1) refuge de Colomers (0 h - 2 138 m). Nous sortons du refuge en direction du NO. Très vite nous tournons à droite et prenons la variante GR 11-18, qui monte un ravin en direction du SO et coïncide avec l’itinéraire de la Carros de Foc, une célèbre traversée par étapes qui fait tout le tour du Parc National d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici. Nous avançons sur un sentier de haute montagne qui peu à peu tourne vers la droite (O). Nous montons au port de Caldes, un col qui relie la zone aranaise du cirque de Colomers et la partie supérieure de la vallée de Caldes, à Ribagorça. La montée est exigeante, mais le paysage magnifique. Nous atteignons finalement le (2) port de Caldes (1 h 45 - 2 572 m) ; nous avons parcouru le premier tiers de l’étape.

Nous entamons au port de Caldes une descente très abrupte qui mène à l’Estany del Port de Caldes. Nous laissons ce lac derrière nous et commençons à monter un versant rocheux. Nous avançons en direction d’un petit collet (O). Une fois celui-ci franchi, nous pouvons voir le chemin qu’il reste à faire jusqu’au col d’Oelhacrestada, notre prochain objectif. Nous observons également le majestueux pic de Montardo (2 837 m), qui domine toute la région, au NO. Nous marchons sur un terrain très plat. À gauche, à quelques centaines de mètres en dessous de nous, se trouve le bel Estany de Monges. Nous continuons d’avancer et arrivons au (3) col d’Oelhacrestada (3 h - 2 475 m), également indiqué sur certaines cartes comme port de Rius. Avant d’arriver à ce col, nous voyons divers sentiers qui partent sur la droite et montent vers le Montardo.

Nous avons effectué deux tiers de l’étape, il ne nous reste plus qu’à faire le tronçon de descente depuis le col d’Oelhacrestada jusqu’au refuge dera Restanca. Au cours de cette descente nous pourrons admirer de belles vues sur l’Estany de Cap de Port, vers où nous nous dirigeons, avec au fond la montagne des Malhs de Rius. Nous passons par la rive orographique droite du lac et continuons notre descente. Ce dernier tronçon est très abrupt. Nous arrivons finalement au (4) refuge dera Restanca (4 h 30 - 2 010 m), qui se trouve juste à côté du lac qui lui donne son nom.

Points forts

Les vues que nous avons sur les Estanys de Mangades et de Monges et sur la montagne de Tumeneia depuis la zone du port de Caldes.

Coïncider avec un tronçon de la traversée Carros de Foc, un bel itinéraire circulaire qui relie entre eux tous les refuges gardés du Parc National.

Le tronçon de descente jusqu’à l’Estany de Cap de Port avec au fond les vues sur la montagne des Malhs de Rius.

Le saviez-vous?

Le Parc National d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici fut fondé en 1955. C’est le seul et unique espace naturel de Catalogne qui appartient à la catégorie de Parc National, et il s’étend sur quatre comarques : le Pallars Jussà, le Pallars Sobirà, l’Alta Ribagorça et la Vall d’Aran. Le parc est composé de deux espaces bien différenciés : la zone occidentale, Aigüestortes, accessible depuis la Vall de Boí, et l’orientale, l’Estany de Sant Maurici et Els Encantats, accessible depuis Espot.

À ne pas manquer...

Gravir le pic de Montardo (2 837 m). Avec son altitude et sa situation très isolée, cette montagne aranaise est un des pics les plus admirés du Parc National et un belvédère extraordinaire dans toutes les directions. Pour y monter, un peu avant d’arriver au col d’Oelhacrestada nous devons nous dévier et suivre un des sentiers qui montent jusqu’à la crête orientale du Montardo Petit. Une fois arrivés, nous suivons un petit chemin qui mène au col de Montardo, puis monte jusqu’au sommet.

Observations

L’étape d’aujourd’hui nous mène du refuge de Colomers au refuge dera Restanca. L’itinéraire principal du GR 11 relie ces deux refuges en passant par Valarties. Cet itinéraire est long, pesant et passe par des kilomètres de pistes en terre peu attrayantes. C’est sans doute la raison pour laquelle la variante GR 11-18 a été conçue : elle relie elle aussi Colomers et Restanca, mais suit un itinéraire plus rationnel et, surtout, beaucoup plus attrayant du point de vue du paysage et de la nature. C’est en général l’option que choisissent les randonneurs qui font la Transpyrénéenne, et celle que nous vous proposons ici.

L’étape est très courte. Si nous avons le temps et l’énergie, il est recommandé de faire l’ascension au sommet du Montardo (2 h aller et retour depuis le col d’Oelhacrestada) ou de visiter le bel Estany de Mar (1 h 45 aller et retour depuis le refuge dera Restanca).